Union vélocipédique de Buchères : site officiel du club de cyclisme de BUCHERES - clubeo

Cardio ou Capteur

Moyens de contrôle de l'intensité

Cardio Fréquencemètre ou Capteur de puissance

 Le contrôle de l’effort par un cardio fréquencemètre est apparu dans les années 80, les premiers appareils (genre Rhytmostat) étaient assez gros et fixés au guidon.

 Ce nouvel appareil a changé les habitudes d’entraînements des cyclistes, cependant le contrôle de l’entraînement par la FC cardiaque a ses limites et la fiabilité reste un inconvénient.

En effet la FC fluctue en fonction de certains paramètres dont la météo, l’altitude et les aptitudes du jour du coureur.

La FC monte en fonction de la chaleur, de l’altitude, la déshydratation et diminue avec le froid ou la fatigue.

La FC n’augmente pas linéairement lors d’un effort surtout s’il est violent, il existe un décalage entre la FC et la puissance lors de la montée et de la descente d’un effort.

Un nouvel appareil est apparu, le capteur de puissance ; il permet de contrôler la puissance
développé par le coureur en temps réel et sans tenir compte des évènements extérieurs (météo et aptitudes du coureur stress etc…)

Le capteur de puissance présente un avantage pour le coureur et son entraîneur, la qualité de l’entraînement, la gestion et l’analyse de la course sont  améliorés.
Avec l’aide de cet appareil le sportif peut effectuer des tests fiables sur le terrain (vélocité, force PMA….)
En faisant des tests régulièrement le coureur peut suivre sa progression et détecter ses points faibles.

L’athlète peut aussi déterminer ses zones d’entraînement spécifiques avec une bonne précision.
Pour le fractionné le coureur pourra s’entrainer à une intensité bien déterminée et travailler dans cette zone avec précision.

L’analyse post compétition s’en trouve améliorée, il est plus facile de comprendre la réussite ou la défaillance.
Avec cet outil le coureur peut aussi améliorer sa position aérodynamique par des tests appropriés sur le terrain

 

Pour se déplacer le cycliste doit vaincre les résistances à l’avancement dont la résistance de l’air.
La puissance dégagée pour avancer est fournie à la roue arrière par le coureur en appuyant sur les pédales via le pédalier et  la transmission par chaîne.

Calcul de la puissance
La puissance (exprimée en watts)  est égale au produit du couple de forces appliquées.

P= T* ω
T = Couple de Forces => Dépend de la force appliquée sur la pédale et de la technique de pédalage

T= F*l cos θ
F : force appliquée sur pédales
l : longueur manivelle

ω  >> Vitesse angulaire liée à la cadence de pédalage
ω= C*2 π /60
C : cadence de pédalage

La Puissance dépend de la force transmise au pédalier ainsi que de la cadence de pédalage.

La Puissance peut aussi se calculer indirectement en tenant compte de tous les paramètres extérieurs (vitesse du vent, vitesse de déplacement du coureur, densité de l’air, etc …)

Avec le capteur de puissance il est possible de mesurer directement le travail effectué indépendamment des conditions extérieures.
En couplant un cardio fréquencemètre et un capteur, il est possible de  comparer les mesures suivants les efforts effectués.

Il apparaît un retard de la montée de la FC par rapport à la puissance et aussi un temps de la réaction de l’organisme à l’arrêt de l’effort(la Fc descend après la coupure).

 




le capteur de Puissance mesure ‘en live’ vos efforts et le cardio fréquencemètre mesure la réponse de votre organisme en différé.

 

 

Les capteurs de puissance

Le premier capteur de puissance est apparu Allemagne en 1986 , un SRM.

Unique sur le marché pendant de nombreuses années, le SRM voit la concurrence s’accroître depuis quelques temps avec l’apparition de plusieurs capteurs de puissance : Powertap, Ergomo, Polar, Ibike…La fiabilité et la précision de ces appareils est néanmoins extrêmement variable

Plusieurs types

Pour Le SRM Training System c’est le pédalier qui permet de déterminer la puissance développée par l’intermédiaire de jauges de contraintes qui mesurent la déformation des plateaux et manivelles.
Pour le Powertap c’est un moyeu arrière muni de 8 jauges de contraintes qui permettent de déterminer le couple de forces s’appliquant sur la roue, et par conséquent la puissance développée.

 Conclusion

Le capteur de puissance appliqué en cyclisme est actuellement la meilleure solution pour les coureurs qui souhaitent optimiser la qualité de leur préparation.
Associée aux valeurs de fréquence cardiaque et surtout aux sensations de chacun, elle va permettre d’optimiser la qualité de l’entraînement.

Le prix d’un capteur de puissance reste encore un peu élevé, cependant il apporte un avantage non négligeable pour la préparation.

COURSE A VENIR

A L'ANNEE PROCHAINE

RENDEZ-VOUS DES CYCLOS

a venir

NOTRE MAILLOT